Restauration écologique (renaturalisation)

Restauration écologique (renaturalisation)

La méconnaissance de la règlementation municipale et provinciale en matière de protection des cours d’eau, des milieux humides et des bandes riveraines engendre parfois des actions qui portent préjudice à l’environnement. Pour les cas d’infractions environnementales ou d’exigences de remise en état des lieux par les autorités municipales et provinciales, l’entreprise accompagne les contrevenants pour remédier à la situation de façon efficace. Notre bonne connaissance des rouages du domaine, nos qualités de médiateur et notre expérience concrète en restauration écologique (« renaturalisation » terminologie plus bas) nous permettent de poursuivre un objectif clair, celui d’en venir à une entente rapide entre les partis de façon à servir au mieux l’intérêt de l’environnement lui-même. Nous prenons en charge chaque étape du projet, des plans à la réalisation des travaux.

Milieux humides

Les milieux humides ont une valeur écologique irremplaçable. Une fois perturbés, il est impossible de recréer l’ensemble des caractéristiques qui permettent les mêmes interactions entre les différents éléments composant ces écosystèmes. C’est pourquoi, pour tout nouveau projet, nous favorisons leur protection intégrale, plutôt que de faire appel à des « compensations écologiques ». Toutefois, lorsqu’un projet ne peut permettre la conservation intégrale du milieu, ou que ce dernier a déjà été altéré, nous réalisons des projets permettant la réintégration des végétaux composant l’écosystème d’origine.

Renaturalisation … une précision terminologique intéressante

Les termes « renaturalisation » et « naturalisation », largement utilisés au Québec pour décrire l’action de remettre un lieu à l’état naturel, proviennent de l’anglais « renaturalization » et « naturalization ». Leurs définitions réelles sont toutefois bien différentes de l’usage courant qu’on en fait. Dans une majorité de cas, nous utilisons le terme « restauration écologique » qui désigne le processus d’assister intentionnellement la régénération des écosystèmes d’origines qui ont été dégradés, en rétablissant leur diversité, leur structure et leur dynamique. Plusieurs autres termes tels « végétalisation », « renaturation » et « réhabilitation écologique » peuvent également être utilisés correctement pour décrire des processus similaires.